ENVIRONNEMENTAL

une pensée par jour (au moins) pour Eliz

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Contacter l'administrateur

Projet d’autoroute de l’hydrogène en Norvège : ouverture de la première station

4 October, 2006 (07:12) | automobile, CO2, énergies renouvelables, hydrogène, perspectives, transports | By: eliz

En marge de la conférence ONS 2006 (Offshore Northern Seas) qui s’est tenue à la fin du mois d’août à Stavanger, la Ministre norvégienne des transports et des communications, Mme Liv Signe Navarset, a inauguré la première station d’hydrogène en Norvège, mise en service par la compagnie pétrolière Statoil. Outre de l’hydrogène, du gaz naturel ainsi que de l’hythane, mélange gaz naturel-hydrogène dont la combustion produit moins de gaz à effet de serre que le gaz naturel pour une meilleure efficacité énergétique, seront aussi disponibles.

Implantée à Forus, à proximité de Stavanger, cette station est la première du projet d’autoroute de l’hydrogène, HyNor, qui doit, à l’horizon 2009, permettre la circulation, entre Oslo et Stavanger, de véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Ce projet regroupe plus de 30 partenaires norvégiens représentant les autorités locales et nationales, l’industrie, le commerce et le monde de la recherche. Pour sa part, la compagnie Norsk Hydro prévoit l’ouverture d’une station hydrogène à Porsgrunn (environ 160 km au sud-ouest d’Oslo) au printemps 2007. Alors que l’hydrogène de la station de Forus est produit par réformage du gaz naturel (avec captage du CO2), celui de la station de Porsgrunn sera acheminé par pipeline à partir du complexe pétrochimique de Rafnes, où il est formé en tant que produit secondaire.
Notons qu’HyNor s’est engagé dans un partenariat avec ses voisins scandinaves autour de projets analogues au Danemark et en Suède (Scandinvian Hydrogen Highway Partnership).

L’objectif du Gouvernement norvégien est de développer l’utilisation de véhicules respectueux de l’environnement et à faible émission de gaz à effet de serre. Ceci se traduit, entre autres, par la mise en place de mesures incitatives, telles que l’exemption de taxes, effective depuis le 1er juillet 2006, pour les véhicules à moteur à combustion fonctionnant à l’hydrogène ou à moteur hybride électricité-hydrogène, ainsi que par le soutien à la recherche sur les nouveaux carburants. Sur ce dernier point, un accent particulier est mis sur les biocarburants dans le but, non seulement de contribuer à l’effort international autour des problématiques environnementales et climatiques, mais aussi de dynamiser l’industrie forestière et agricole norvégienne.

source

Share |

Write a comment