ENVIRONNEMENTAL

une pensée par jour (au moins) pour Eliz

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Contacter l'administrateur

Le Hummer O2, un véhicule 100% recyclable primé au salon de Los Angeles

18 December, 2006 (23:45) | automobile, CO2, eco-design, environnement, hydrogène, perspectives, pile à combustible, technologie, transports | By: eliz

Le grand vainqueur du concours de design du salon de Los Angeles 2006, le Hummer O2 ne fait pas que respecter l’environnement, il dépollue également!

Général Motors a présenté au salon automobile de Los Angeles le très inattendu Hummer O2. Le thème du challenge 2006 était de concevoir une automobile entièrement recyclable au bout de 5 ans et respectueuse de l’environnement. Le choix du plus énorme des 4×4 américains n’était évidemment pas une solution de facilité. Et pourtant, après une année de recherche et de développement, les designers GM ont fini par livrer une copie fort enthousiasmante.

Là où d’autres constructeurs luttent pour rendre leurs moteurs de plus en plus “verts”, le Hummer O2 se paie lui le luxe de disposer de quatre moteurs. Il s’agit en réalité de quatre piles à combustible (une dans chaque roue), dont l’intérêt est de consommer de l’hydrogène pour au final ne rejeter que de la vapeur d’eau.

Mais la grande innovation vient d’ailleurs … Si le design général de ce Hummer est aussi futuriste, c’est en partie pour lui permettre de bénéficier d’une toute nouvelle technologie (en tout cas dans l’automobile), la photosynthèse. Ainsi chaque panneau de carrosserie (creux) est équipé de telle sorte à pouvoir accueillir un lot d’algues marines vivantes. Pour quoi faire ? Les algues ont tout simplement la particularité d’absorber du dioxyde de carbone (CO²) et de rejeter de l’oxygène. Concrètement, la production d’oxygène est ici favorisée par un système de clapets bidirectionnels (situé dans le coin de chaque panneau) chargé de contrôler la quantité de CO² réclamée par l’algue, tout en optimisant la production et la distribution d’oxygène. Simple, non ? D’une durée de vie approximative d’un an, les algues peuvent ensuite être recyclées pour fabriquer de l’hydrogène.

Share |

Write a comment