ENVIRONNEMENTAL

une pensée par jour (au moins) pour Eliz

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Contacter l'administrateur

Les biocarburants responsables de la crise alimentaire selon la Banque Mondiale

6 July, 2008 (01:19) | alimentation, biocarburant | By: eliz

Les biocarburants seraient, selon un rapport confidentiel de la Banque Mondiale que s’est procuré le Guardian, à l’origine d’une hausse de 75% des prix alimentaires depuis 2002.

Cette étude, dérangeante pour le gouvernement américain qui soutient que les biocarburants ne contribuent que pour 3% à la hausse des prix, a été réalisée par un économiste internationalement respecté de la Banque Mondiale, Don Mitchell.

Cela met le gouvernement britannique sous pression avant la publication de sa propre étude sur l’impact des biocarburants, le rapport Gallagher, déjà retardée d’une semaine. Le Guardian en a d’ailleurs révélé les conclusions, à savoir le rôle “significatif” joué par le recours aux biocarburants dans l’explosion du prix des denrées alimentaires.

La Banque Mondiale estime que la hausse des prix des produits alimentaires a rejeté 100 millions de personnes dans le monde en dessous du seuil de pauvreté et qu’elle a provoqué des émeutes de la faim du Bangladesh à l’Égypte.

Alors que pour le Président Bush, la hausse des prix alimentaires serait dûe à l’accroissement de la demande en Inde et en Chine, l’étude de la Banque mondiale considère que « la croissance rapide des revenus des pays émergents n’a pas entraîné de fortes augmentations dans la consommation mondiale de céréales et n’a pas été le facteur déterminant des hausses de prix. ». Le rapport conclut par contre que le recours croissant de l’Europe et des États-Unis en faveur des biocarburants a eu, très largement, le plus grand impact sur l’approvisionnement alimentaire et sur les prix.

« Sans l’augmentation de la production de biocarburants, les stocks mondiaux de blé et de maïs n’auraient pas baissé autant et les hausses de prix imputables à d’autres facteurs auraient été modérées », souligne le rapport. Le prix des produits alimentaires retenus pour l’étude a augmenté de 140% entre 2002 et Février 2008. Le rapport estime que la hausse est imputable pour 15% à la hausse des prix de l’énergie et des engrais contre 75% aux biocarburants.

L’économiste ajoute enfin que la production massive de biocarburants a déstabilisé le marché alimentaire: une partie des céréales et des terres agricoles a été détournée au profit des agrocarburants au détriment de l’alimentation provoquant en plus une spéculation financière sur le marché des céréales.

En guise de conclusion, on rapellera que les biocarburants ne sont pas non plus la solution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre si l’on en croit l’étude de Righelato et de Spracklen: au contraire, une augmentation de la production de biocombustibles entraînerait la libération de jusqu’à neuf fois plus de CO2 que les combustibles fossiles au cours des 30 prochaines années.

Alors, des biocarburants pour quoi faire ?

Share |

Comments

Comment from Scienceo
Time 6 July 2008 at 22:53

A quand les voitures à hydrogène? Et accessibles à tous…

Comment from eliz
Time 6 July 2008 at 23:07

pour 2010 si l’on en croit les constructeurs ! Ma préférée c’est quand même la voiture à air comprimé:
http://blog.environnemental.info/?p=1193
et à 5300 euros…reste à voir les premiers retours d’expérience en fin d’année !

Comment from Pablo
Time 7 July 2008 at 2:55

Il faudra peut être se contenter de la voiture électrique. Aux Etats Unis, un des candidats aux présidentielles John Mccain offre 300 Millions à celui qui en inventera une compétitive.

Comment from Stan
Time 15 July 2008 at 12:15

« A quand les voitures à hydrogène? Et accessibles à tous… »

Une voiture à hydrogène n’est rien d’autre qu’une voiture électrique. L’H2 n’est qu’un vecteur d’énergie, pas une source… et pour produire l’H2, deux solutions : la plus utilisée est le reformage d’hydrocarbures (en l’occurence, de gaz) ou l’électrolyse. Dans le cas de l’électrolyse, il faut de l’électricité (rendement d’une centrale électrique = 30% en moyenne, à cause des cycles de Carnot), et 85% de l’électricité dans le monde est faite à partir de charbon et de gaz.

Bref, rouler au dihydrogène, c’est essentiellement rouler au charbon.
C’est une fausse bonne idée.

Write a comment