ENVIRONNEMENTAL

une pensée par jour (au moins) pour Eliz

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Contacter l'administrateur

Le projet d’éolienne flottante Winflo passe le cap de la labellisation

23 December, 2008 (20:15) | électricité, énergies renouvelables, éolien, perspectives, technologie | By: eliz

L’éolien offshore classique, fixé au fond de la mer, montrera tôt ou tard ses limites en termes de développement de part les difficultés posées en termes d’implantation ( profondeur, acceptabilité locale,…). L’éolien flottant pourrait permettre de s’affranchir de ces limites en éloignant les machines des côtes, en limitant les conflits d’usage et en tirant parti d’une ressource en vent plus importante et plus stable.

Le projet d’éolienne offshore flottante WINFLO, que j’avais eu l’occasion de vous présenter deux mois plus tôt, a été officiellement labellisé le 21 novembre dernier par le pôle de compétitivité Mer Bretagne. Concrètement, cette labellisation doit permettre de créer du lien entre les acteurs de l’économie, de la recherche et de la formation supérieure, de croiser et démultiplier leurs capacités d’innovation et de les inciter à mener ensemble des projets de R&D.

Le projet Winflo répond à l’objectif du Pôle Mer Bretagne de contribuer à développer, à partir de technologies-clés, des produits et services innovants compétitifs sur les marchés internationaux et créateurs d’activités et d’emplois, notamment dans le secteur des énergies marines renouvelables. Il consiste à concevoir et développer un nouveau concept d’éolienne flottante, économiquement compétitive, adaptée à des fonds d’une profondeur de 50 à 150 mètres, éloignés de la côte et donc moins soumis aux conflits d’usage.

Le projet va désormais entrer dans une phase de conception détaillée et d’essais de chacun des éléments de l’éolienne flottante : un flotteur innovant de type semi-submersible, une éolienne légère, conçue spécialement pour l’offshore et dotée d’un rotor tripale, ainsi qu’un dispositif d’ancrage caténaire adapté à tout type de sol. Winflo comprend de nombreuses innovations technologiques, parmi lesquelles un concept de e-maintenance dérivé du naval militaire.

Le démonstrateur en grandeur réelle de cette technologie, d’une puissance de 2 à 3 MW, sera mis à l’eau en 2011 au large de la Bretagne et raccordé au réseau électrique. Il sera soumis pendant un an à une batterie de tests. Des études d’impact environnemental, social et économique seront par ailleurs réalisées tout au long de la période de conception et d’essais de la machine.

Les premières éoliennes flottantes françaises pourraient ainsi être commercialisées à partir de 2013.

Share |

Write a comment