ENVIRONNEMENTAL

une pensée par jour (au moins) pour Eliz

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Contacter l'administrateur

REVE: le périph pour vélos de Strasbourg

26 February, 2013 (00:09) | éco-mobilité, innovation, transports | By: eliz

La ville de Strasbourg, où la pratique du vélo est déjà largement répandue, va se lancer cet été dans un ambitieux programme d’aménagements en faveur des cyclistes, avec notamment la création d’un périphérique qui leur sera dédié, baptisées “Reve” pour Réseau vélo express. Ce sera une grande première en France.

L’agglomération de Strasbourg compte 560 km d’aménagements cyclables et son réseau continue de s’accroître de 10 km tous les ans. Elle va désormais s’enrichir de 3 rocades cyclables qui leurs seront exclusivement réservées. La première se fera autour de la Grande-Ile où se trouve le centre historique, la deuxième sur la ceinture des grands boulevards, la troisième dans la première couronne de l’agglomération.

Ce sont au final 130 kilomètres de pistes cyclables nouvelles qui doivent être achevées en 2020. Ce réseau devra offrir des itinéraires directs et sécurisés et permettre des vitesses moyennes élevées et un grand confort d’usage, précise le schéma directeur vélo adopté par l’agglomération.

« Strasbourg va un peu servir de test pour d’autres villes et agglomérations qui suivent avec intérêt la manière dont nous allons gérer ce dossier », s’est félicité lundi le maire Roland Ries lors d’une conférence de presse.

« Il s’agit de mettre en place une sorte de périphérique pour vélos, avec des portes identifiées et des connexions avec des radiales qui permettront de desservir l’ensemble du territoire en moins de 30 minutes », a détaillé Serge Asentio, chargé de mission vélo auprès de la mairie. L’idée est de « favoriser l’usage du vélo sur des trajets plus longs, comme c’est le cas à Copenhague par exemple ».

« On doit changer de logique : à Strasbourg et dans son agglomération 70% des déplacements font moins de 3 km, mais le vélo ne représente que 8% [de ces trajets. Nous souhaitons par ces aménagements porter ce chiffre à 16% à l’horizon 2025 » a expliqué Alain Jund, adjoint en charge de l’urbanisme.

Share |

Write a comment